Projet PRISE 2 : les acteurs misent sur une meilleure coordination pour des résultats tangibles

Les partenaires du projet PRISE 2 se sont réunis vendredi 22 mars 2019 dans les locaux du PRCM pour réfléchir sur les mécanismes de mise en œuvre de leurs activités.

 La réunion de coordination du projet réduction des impacts des infrastructures sur les écosystèmes côtiers en Afrique de l’Ouest (PRISE) avait pour but de promouvoir une compréhension commune des activités à mettre en œuvre et une bonne collaboration entre les différents partenaires du projet, en vue de permettre une mise en œuvre efficace des activités.

Elle a vu la participation des représentants des administrations nationales, des organisations de la société civile et d’un partenaire intergouvernemental issus des cinq pays que couvre le projet à savoir le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Cap-Vert. Plusieurs points ont été abordés notamment l’état de mise en œuvre des activités des plans d’actions 2018, la présentation des plans d’actions 2019, l’élaboration d’une directive régionale portant sur la construction et la gestion des impacts des infrastructures côtières, etc.

Dans son introduction d’ouverture, Monsieur Ahmed Senhoury, Directeur du PRCM est revenu sur la problématique des infrastructures et leurs impacts sur les écosystèmes côtiers tout en rappelant les attentes et préoccupations de la MAVA, principal bailleur du projet. A sa suite, M. Papa Mawade Wade, Directeur des programmes à Wetlands International Afrique a exprimé l’intérêt de son institution de travailler avec le PRCM dans la mise en œuvre des composantes de ce projet.

Cette rencontre a permis aux participants de passer en revue les réalisations, les contraintes, les opportunités et les synergies développées dans le cadre des plans d’actions 2018 et de discuter de ceux de 2019. De même, elle a servi de prétexte pour formuler plusieurs recommandations en l’occurrence l’organisation dans un délai court d’une réunion d’experts pour démarrer le processus de réflexion et d’élaboration d’un texte additionnel à la convention d’Abidjan sur les infrastructures. Pour mémoire, le Projet de Réduction des Impacts des Infrastructures sur les Écosystèmes Côtiers en Afrique de l’Ouest est décliné en deux à savoir PRISE 1 et PRISE 2. Le projet PRISE 2 s’attèle en particulier au renforcement des cadres juridiques et au plaidoyer pour la réduction des impacts des infrastructures.

Français
Tags: